Connaissez-vous la durabilité naturelle des bois ?

Connaissez-vous la durabilité naturelle des bois ?

La durabilité naturelle correspond à la résistance des bois aux différentes attaques biologiques. Elle est évaluée sur le duramen (= bois de cœur) en fonction de l’essence et de l’agent de dégradation. 

On considère que l’aubier (partie du bois plus blanche et sous l’écorce) a une durabilité naturelle aux attaques biologiques inférieure à celle du duramen.

Champignons (NF EN 350-2)

Cinq classes de durabilité naturelle aux champignons sont établies : de l’essence la plus durable à la moins durable.

Classe de durabilité

Caractéristiques de durabilité aux champignons

1

Bois très durable

2

Bois durable

3

Bois moyennement durable

4

Bois faiblement durable

5

Bois non durable

 

Insectes de bois sec : lyctus, vrillette, capricorne… (NF EN 350 -2)

Les essences de bois sont réparties dans deux classes de durabilité naturelle selon leur sensibilité à ces insectes.

D : durable

S : sensible

Termites

Les essences de bois sont réparties dans deux classes de durabilité naturelle selon leur sensibilité aux termites

D : Bois durable

M : Bois moyennement durable

S : Bois sensible

Imprégnabilité

L’imprégnabilité du bois définit la capacité qu’à un bois à absorber un liquide, selon 4 classes

Classe d’imprégnabilité

Etat

Définition

1

Imprégnable

Facile à traiter, le bois scié peut être pénétré complètement avec un traitement sous pression, sans difficulté

2

Moyennement imprégnable

Assez facile à traiter

3

Peu imprégnable

Difficile à traiter

4

Non imprégnable

Virtuellement impossible à traiter

Des traitements (par trempage ou autoclave) sont possibles afin d’augmenter la résistance des bois. Il sera ainsi possible de les utiliser dans une classe d’emploi supérieure à leur classe d’emploi d’origine.

Tout savoir sur les classes d’emploi des bois : Retrouvez notre article sur la classe d’emploi