Le saviez-vous ? Comment booster vos rendements forestiers ?

Le saviez-vous ? Comment booster vos rendements forestiers ?

Article en partenariat avec The Forest Time

On les appelle documents de gestion durable des forêts, ces documents indispensables à la bonne gestion de sa forêt peuvent parfois effrayer les propriétaires de petites ou moyennes superficies. Face aux enjeux climatologiques, écologiques, mais aussi économiques, il semble impératif d’être bien accompagné pour assurer l’avenir de son bien notamment pour le transmettre dans de bonnes conditions aux générations futures.

Désormais, la préservation de la biodiversité et l’adaptation des forêts au changement climatique sont des facteurs à prendre en compte dans l’élaboration de son plan de gestion que l’on soit propriétaire de 1 ou 100 hectares.

Notre partenaire, Forêt Investissement rappelle ici en quelques lignes ce qu’il faut savoir quant aux documents de gestion.

De véritables « Business Plan forestiers »
 

Qu’est-ce que l’on entend par documents de gestion ?

Nous évoquerons ici les 3 documents de gestion existants :

 

Le RTG :

c’est le Règlement Type de Gestion. Le document est comparable au CBPS.  La différence majeure est que le RTG se superpose à un contrat de gestion avec un gestionnaire de forêts agréé (coop, expert forestier). Il s’adresse aux propriétaires forestiers non soumis à un Plan Simple de Gestion. Le document est plus étoffé que le CBPS (Code des Bonnes Pratiques Sylvicoles). Il comporte notamment un programme de coupe et des travaux simplifiés. Son contenu doit être en accord avec le Schéma Régional de Gestion Sylvicole du département de la forêt.

Le CBPS :

Il s’agit du Code des Bonnes Pratiques Sylvicoles. Il est généralement destiné aux propriétaires de petites surfaces forestières. Le document contient les recommandations essentielles, par région ou groupe de régions naturelles permettant au propriétaire de réaliser des opérations sylvicoles conformes à une gestion durable. Sa validité est de 10 ans.

Il est possible de le mener soi-même mais les conseils d’un expert forestiers sont bien souvent nécessaires et recommandés !

Le PSG :

le Plan Simple de Gestion nécessite de grandes compétences forestières même s’il est légalement possible de le réaliser soi-même.

Il est obligatoire pour tout propriétaire forestier possédant plus de 25ha. Il est conseillé d’en élaborer un en dessous de 25 ha, il s’agit alors d’une démarche volontaire.

Il est plus étoffé que les deux précédents et prend en compte un certain nombre de facteurs :

  • La station : Climat et sol
  • La cartographie très précise du peuplement
  • L’historique de la propriété

 

Lire la suite de l'article sur The Forest Time