Les différentes classes d'emploi des bois

Les classes d’emploi des bois (à ne pas confondre avec la durabilité naturelle) déterminent le milieu dans lequel le bois peut être mis en œuvre.

5 classes d’emploi sont ainsi régies par la norme NF EN 350-2

Ainsi chaque essence en fonction de sa durabilité naturelle et / ou du traitement qu’elle aura subi, pourra être utilisée dans une ou plusieurs classes.

Classe d’emploi

Situation en service Humidité Utilisation
1 MENUISERIE INTERIEURE Bois toujours sec, l’humidité est à 20 % au maximum. Parquet, meubles, menuiseries intérieures…
2 CHARPENTE & OSSATURE L’humidité des bois dépasse occasionnellement 20 %. Charpente, éléments de toiture...
3a MENUISERIE EXTERIEURE Les bois sont soumis à des alternances rapides d’humidification fréquente supérieures à 20 % et de séchage :
- pas de stagnation d’eau ;
- séchage complet avant réhumidification
Toutes pièces de construction ou de menuiseries verticales abritées de la pluie : ossatures bois, bardages, fenêtres…
3b MENUISERIE EXTERIEURE Les bois sont soumis à des alternances rapides d’humidification fréquente supérieures à 20 % et de séchage :
- stagnation d’eau fréquente ;
- séchage complet avant réhumidification.
Portails, terrasses abritées
4 BOIS EN CONTACT AVEC LE SOL ET/OU L’EAU L’humidité du bois dépasse 20 % en permanence. Poteaux, brise-vue, clôtures
5 BOIS EN CONTACT AVEC L’EAU DE MER L’humidité dépasse 20 % en permanence, les bois sont immergés. Jetées, pontons…

 

Des traitements (le plus souvent par trempage ou autoclave) sont possibles afin d’augmenter la résistance des bois. Ces traitements vont ainsi permettre d’utiliser des bois dans une classe d’emploi supérieure à leur classe d’emploi d’origine.

Maintenant que vous en savez plus sur les classes d’emploi des bois, retrouvez l’ensemble des offres de bois sur la page : https://treenox.com/bois/offers