Les saisons en forêt

Les saisons en forêt

Article en partenariat avec The Forest Time

Etre propriétaire forestier, qu’est-ce que cela implique au niveau de l’entretien de son bien ? Faut-il être présent tous les mois, à chaque saison ou une fois par an? Peut-on déléguer certains travaux ? Peut-on intervenir dans sa forêt ou faut-il passer par des experts ?

Pierre-Louis Fayet, conseiller en investissement forestier et lui-même propriétaire de forêts, tentera d’amener des éléments de réponses qui dépendent de la taille de son bien ainsi que de la distance qui en éloigne. Des solutions existent sachant que le rapport temps avec la forêt n’est pas le même qu’en agriculture. Keep cool !

A quelle fréquence doit-on intervenir en forêt ?

Je dirais qu’une moyenne de deux fois par an peut suffire. D’autant plus si la forêt est loin du lieu d’habitation de son propriétaire. Effectuer un contrôle visuel est important pour voir si tout va bien, vérifier que les plantations ont bien pris et refaire à la peinture les limites de la forêt. Il est en effet nécessaire d’avoir en tête les limites de son bien et refaire le marquage de temps en temps est utile.

Le propriétaire dont la forêt est proche de chez lui (moins de 50 km environ), peut y aller tous les jours s'il le souhaite, il y a toujours à faire. Débroussaillage, entretien des chemins, plantations, élagage (des pieds des arbres) sont des travaux qui peuvent être effectués au quotidien.

Pour les propriétaires qui le souhaitent, le gestionnaire ou expert forestier peut prendre le relais de ces tâches. Les propriétés dépassant les 25ha doivent obéir à un Plan Simple de Gestion. Ainsi, le gestionnaire va se rendre une semaine dans le bien afin d’établir un état des lieux, il notera ce qu’il y a à faire sur tel ou tel peuplement…. Le document de gestion permet de mettre à plat la liste des travaux à faire sur plusieurs années et par parcelle. 

Les saisons ont encore leur importance, on n’effectuera pas de plantations pendant l’été par exemple mais plutôt au printemps avant le débourrement des plans (lorsque les bourgeons n'ont pas éclos). Car lorsque les bourgeons ont éclos, l’arbre a besoin d’une plus grande quantité d’eau pour s'alimenter. Donc il faut déjà qu'il soit implanté racinairement.

 Il est primordial de mener un bon travail du sol. 

Le gestionnaire forestier travaille ainsi au trimestre. Nous ne sommes pas dans le même rapport temps qu'en agriculture. En forêt nous ne sommes pas au mois près mais à l’année près. Si le marché du bois n’est pas favorable en année X, on vendra l’année n+1 ou n+10ans, sans aucun souci.

En termes de travaux forestier est-ce que toutes les saisons sont importantes ?

 

Globalement oui. Je dirais que le printemps (avant le débourrement) et l’automne sont consacrés aux plantations car l'arbre est en repos végétatif (la sève redescend dans les racines). On peut donc aisément le déraciner de la pépinière pour le replanter en forêt. 

L’été et l’automne sont les saisons idéales pour le débroussaillage des jeunes plantations. A noter que le débroussaillage est autant important que les plantations car on risque l’étouffement du plan par toute la végétation concurrente. Il faut donc être vigilant !

 

Lire la suite de l'article sur The Forest Time